« Retour aux actualités

Les solutions à la basse vision chez Optique Mangin

Les solutions à la basse vision chez Optique Mangin
10/05/2016

La basse vision est en progression en France. En effet, bien que les techniques et les matériels ont énormément évolués ces dernières années, les malvoyants sont de plus en plus nombreux notamment à cause de la DMLA (Dégénérescence maculaire liée à l’âge). Chez optique Mangin, le problème est pris très au sérieux. Votre opticien propose des solutions diverses et adaptées pour améliorer les conditions de vie des malvoyants en partenariat avec les plus grandes marques telles que : Zeiss, Eschenbach, Lesa et Ceccia. Retrouvez dans cet article un rapide passage en revue des différentes solutions otiques et électroniques. Pour plus d’information, rendez-vous chez votre opticien à Troyes.

Les solutions optiques à la basse vision

Les loupes d’aide à la lecture

Nous connaissons tous la loupe à main (aussi appelée loupe à manche) utile pour tous les usages et que vous pouvez emporter avec vous facilement. Elle permet de lire plus facilement ou d’observer les petits détails d’un objet.

La loupe à fond claire grand champ se pose directement sur le texte à lire. Elle a l’avantage de pouvoir proposer un large champ de vision qui offre une position confortable pour la lecture. Néanmoins, elle reste souvent assez lourde et encombrante ce qui ne lui permet pas d’être facilement transportée.

Les loupes techniques peuvent disposer d’un dispositif éclairant intégré ce qui permet de lire sans avoir recours à une source lumineuse extérieure qui peut venir gâcher le plaisir de lecture à loupe.

Enfin les loupes multi-lentilles permettent un plus fort grossissement et vont venir s’adapter exactement aux besoins de la personne malvoyante.

Les systèmes télescopiques pour basse vision

Ces systèmes apportent des solutions efficaces pour les personnes malvoyantes. Il nécessite un examen et un bilan basse vision obligatoire avant leur adaptation. Ils ont l’avantage de permettre à leur utilisateur de conserver les mains libres étant directement installés sur une monture de lunette., ils favorisent le maintien du lien social (télévision, écriture, lecture) et le retour à l’autonomie en autorisant une multitude d’activité (cuisine, bricolage, couture).

Les systèmes télescopiques de Galilée

Ces dispositifs sont conçus pour les malvoyants qui souffrent d’acuité visuelle comprise entre 3/10° et 2/10°.  Ils garantissent un fort grossissement. Ils permettent une aide à la vision de loin (sauf pour la conduite automobile) comme par exemple regarder la télévision. Ils peuvent aussi être utilisés pour la lecture ou l’écriture.

Les systèmes télescopiques de Kepler

Ces systèmes sont utilisés pour les personnes malvoyantes souffrant d’une acuité visuelle encore plus sévère comprise entre 1/20° et 2/10°. Ils permettent un très fort grossissement pour la vision de loin et de près.

Les solutions électroniques à la basse vision

Les solutions électroniques fonctionnent à l’aide d’une caméra qui restitue l’image sur un écran. Ces dispositifs auparavant proposés uniquement sur écran fixe ont énormément évolué ces dernières années. En effet, les fabricants proposent désormais des dispositifs totalement transportables et mixtes de la taille d’un smartphone ou d’une tablette. Ils proposent des résolution couleur, noir/blanc, blanc/noir ou fond coloré au choix.

Les aides électroniques fixes pour basse vision

Ces dispositifs ont l’avantage de restituer l’image sur un écran haute définition de grande dimension (jusqu’à 17,3‘’). Selon le modèle, ils peuvent grossir jusqu’à 80 fois l’image du texte ou de l’objet à restituer. Ils peuvent aussi proposer une fonction de synthèse vocale pour la lecture audio. Ils ne sont pas transportables mais ont l’avantage de laisser les mains libres à leur utilisateur qui peut ainsi effectuer une multitude de taches comme par exemple l’écriture ou la peinture.

Les aides électroniques transportables pour basse vision

Elles ont la taille d’un smartphone et se glissent facilement dans votre poche ou dans votre sac à main pour être transportées très facilement. Elles ont l’avantage de proposer un grand champ et un fort grossissement. Elles peuvent aussi intégrer une fonction de gel de l’image qui permet d’agrandir la photo prise. Malgré une autonomie de 2h30 à 4h00, il faut régulièrement penser à les recharger.

Les aides électroniques mixtes pour basse vision

Elles ont la taille d’une tablette tactile et peuvent ainsi être transportées assez facilement. Elles ont aussi l’avantage de pouvoir se brancher facilement à l’aide d’une simple prise HDMI à un écran d’ordinateur ou de télévision, et devenir ainsi un dispositif fixe. Leur autonomie est d’environ une journée.

Avec l’avènement de nouvelles technologies comme la réalité augmentée les solutions à la basse vision vont continuer de nous surprendre ces prochaines années. Pour preuve, la dernière innovation d’Essilor « MyEye » qui à l’aide d’une caméra directement installée sur une monture restitue l’ensemble de ce qu’elles voient. Découvrez cette innovation au travers de ce reportage diffusé récemment pendant l’émission Télématin :